Gâmal : « Dar Atrafé Babel » – Un moment suspendu, une musique hors du temps.

Cécile Pagès

 

Née en 1982, Cécile Pagès vit une enfance bercée par un univers musical omniprésent et très diversifié. Elle se passionne dès l’âge de six ans pour le piano et apprend à lire et déchiffrer les notes de musique en même temps qu’elle apprend à écrire les lettres de sa propre langue maternelle, le français.

Après de longues études de piano classique qui s’orientent naturellement vers l’interprétation d’œuvres modernes ou contemporaines (Philippe Hersant, Bartok, Chostackovitch…), elle s’ouvre au jazz et aux musiques improvisées en commençant l’étude du saxophone alto à l’âge de 15 ans. Nourrie par les créations de musiciens tels qu’Akosh Szeléveny, Bojan Z et Renaud Garcia-Fons, elle joue au sein de la « Fanfare Suivante » pendant ses années d’études supérieures d’arts plastiques à l’ENSBA de Paris, qui viennent enrichir son univers artistique d’une dimension picturale très fortement rattachée à l’écriture de la musique, à la cartographie, et à l’exploration du lien entre signe, son et sens.

 Au fil de sa vie voyageuse, elle étudie de nombreuses langues étrangères et vogue au sein de traditions musicales très éclectiques (musiques traditionnelles turques, hongroises, arméniennes, serbes, roumaines…).

À 25 ans, à Istanbul, elle se lance dans un apprentissage poussé des musiques turques dont elle intègre les rythmiques asymétriques, les ornementations et les modes. Elle apprend un troisième instrument, le saz et son goût pour les musiques atypiques se renforce.

Depuis 2015, elle développe et approfondit la technique d’un quatrième instrument, la voix, au sein du duo Gâmal et avec une série de formations au Roy Hart International Center.

Active sur tout un réseau de salles de concert alternatives, privilégiant les ambiances intimistes et les concerts acoustiques, on peut la voir également guider le groupe vocal Entre Mers, ainsi qu’en solo « Miroirs Subtils », où elle propose le mariage du saxophone alto (main gauche), avec le piano (main droite). Dans cette dernière création, la pédale de résonance du piano acoustique ouvre un espace d’harmoniques qui résonne et évolue comme un organisme autonome, né de la rencontre des deux sonorités reliées…

En savoir plus : www.ameame.org

 

Discographie :

« Caravan », avec la Fanfare Suivante, 2008.

« Dar Atrafé Babel », avec le duo Gâmal, 2016.

« Miroirs Subtils », solo piano-saxophone, en préparation pour 2018.

 


« La musique est un vecteur de connexion profonde aux nombreuses dimensions de la vie. Elle m’amène à la joie, à la contemplation, au partage. »

 

Vous pouvez laisser un commentaire